René Ricol rejoint le conseil d'administration du groupe Lagardère.

Bruno Bonnell est nommé Secrétaire Général pour l'Investissement par le Gouvernement, à la suite des travaux de recherche menés par le comité de sélection dont René Ricol était membre.

Armelle Deydier publie dans le numéro de janvier 2022 de la Revue Fiduciaire Comptable un dossier intitulé Réévaluation des actifs : Enjeux comptables et fiscaux, réalisé avec la collaboration de Mallory Labarrière et Anne-Lise Chagneau, avocates associées, Cabinet Nexa Avocats.

René Ricol, ancien Commissaire Général aux Investissements,rejoint le comité de sélection destiné à trouver le Secrétaire Général pourl'Investissement qui pilotera le plan France 2030, lancé par Emmanuel Macron etdoté de 34 milliards d'euros, ainsi que les 20 milliards du 4ème Programmed'Investissements d'Avenir (PIA4).

René Ricol signe la préface du Traité de Management Socio-Économique. Sous la direction d'Henri Savall et Véronique Zardet, ce traité fut rédigé par 193 auteurs issus de 16 pays et 4 continents. Il est l'ouvrage de référence de la théorie du Management Socio-Économique, qui rend compatible humanisme dans la vie professionnelle et prospérité économique durable. Il compile 50 ans de recherches et expérimentations chiffrées en économie et gestion, parmi plus de 2000 entreprises de secteurs variés.

Pierre Deheunynck est nommé Président du Conseil d'administration de France Compétences par décret du Président de la République.

René Ricol est intervenu lors du Sommet Restructuration & Transformation organisé par l'Association des Investisseurs en Retournement et la Leaders League, éditeur du magazine Décideurs. Aux côtés de Louis Margueritte, ministre délégué en charge des PME, Paul-Louis Netter, président du Tribunal de Commerce de Paris, Numa Rengo, associé du cabinet Franklin et Olivier Piquet, directeur Général de Lise Charmel, il a débattu sur le thème de "l'Europe, l'État et les entreprises : la recette du rebond".

René Ricol a remis au Premier Ministre le rapport dont la rédaction lui avait été confiée pour trouver une solution aux tensions entre l'AGS (Association pour la gestion du régime de Garantie des créances des Salariés) d'une part, et les administrateurs et mandataires judiciaires d'autre part.